présentation des peintures synchronistiques

lundi, septembre 02, 2019

Une Bacchante

Gilles Chambon, Une Bacchante, huile sur toile 95 x 75 cm, 2019
« La plus jeune a des chants qui rappellent le râle :

« Sa gorge d’amoureuse est lourde de sanglots.

« Elle n’est point pareille aux autres, – elle est pâle ;

« Son front a l’amertume et l’orage des flots.
[…]
« Celle-là se souvient des baisers qu’on oublie…

« Elle n’apprendra pas le désir sans douleurs,

« Celle qui voit toujours avec mélancolie

« Au fond des soirs d’orgie agoniser les fleurs.

Renée Vivien, Etudes et préludes, Bacchante triste (extraits)

J’habite un pays de vignes. Il est sous la protection de Bacchus, comme d’ailleurs l’art de peindre, qui offre l’ivresse à l’âme. Alors cette année, avant la vendange, j’ai imaginé une bacchante en résonance avec l’esprit Art Nouveau de la poétesse Renée Vivien.

Klimtienne, sensuelle et nonchalante, elle est munie du thyrse et d’une peau de panthère,  et se pavane immobile devant un paysage qui déjà danse.

Aucun commentaire: